Le nougat

Deux couleurs, deux saveurs, deux savoir-faire. Cette douceur aux amandes du Mont Ventoux se décline en noir ou blanc
Le nougat

Le nougat

Deux couleurs, deux saveurs, deux savoir-faire.
Cette douceur aux amandes du Mont Ventoux se décline en noir ou blanc

 

Pour faire du nougat noir, on ajoute des amandes grillées à du miel caramélisé. Pour faire du nougat blanc, miel et blanc d’œuf sont émulsionnés au bain marie, tandis que le sucre cuit dans une bassine en cuivre. Les deux préparations sont ensuite mélangées aux amandes .Dans les deux cas, la pâte est étalée entre deux feuilles d’hostie avant d’être refroidie et découpée. La qualité gustative de ce produit en fait une spécialité et un produit d’excellence que l’on partage en famille durant les fêtes de Noël.

Pour faire un bon nougat, il faut du bon miel
Deux labels consacrent la qualité des miels de Provence « miel toutes fleurs de Provence » et « miel de lavande ». De mars à avril, le miel est de romarin ou de thym, en été il est de lavande puis de chêne, d’acacias après la transhumance. A la récolte le miel se veut liquide, sa cristallisation variable selon les types de miels, n’intervenant qu’après une période de conservation.
Liste des mielleries disponible à l’Office de Tourisme.