Art , Culture et tradition

L'Artisanat d'art,
des Savoir-faire dans la diversité

Entre passé... et présent


Des vestiges romains aux portes fortifiées, en passant par les riches hôtels particuliers du 18ème siècle, l'Art religieux y a une place dominante. Les églises, cathédrales et palais ont été construits au fil des siècles par de nombreux artistes et artisans qui ont transmis successivement leur culture et un savoir-faire d'une grande diversité.

Chapelles romanes, Campaniles, ouvrages d’eau, oratoires… à partir de Carpentras, les routes se dessinent et dévoilent au visiteur qui prend le temps, ses plus beaux ouvrages d’art, inscrits à jamais dans le paysage comtadin.


Ici, le climat tempéré et la qualité de vie exceptionnelle, témoin d'un art de vivre ancestral, favorise la création artistique sous toutes ses formes.... et ce n'est pas un hasard si aujourd’hui, les artisans ont choisi de s'installer au pied du Mont Ventoux pour laisser exprimer leur savoir-faire, cachés des regards indiscrets, au milieu des vignes ou des champs d'oliviers.

Les Tailleurs de pierre travaillent la pierre extraite des carrières de Caromb, Crillon ou Saint Didier, Les ferronniers d’art trouvent la parfaite expression de leur art dans la création et restauration de balcons, grilles ou campaniles surplombant les églises.

Les facteurs d’orgues, guitares, violons, flûtes, pianos, accordéons excellent autour du Ventoux, dans un secteur d'activité souvent méconnu...
Les Ebénistes sculptent et marquètent meubles et portes aux motifs floraux caractéristiques du mobilier provençal.

Flâner dans les rues de Carpentras et pousser la porte des ateliers de création et restauration tapisserie, ébénisterie, facture instrumentale, marbrerie, ferronnerie, sculpture de pierre, vitrail…
Avant de quitter la ville, s’attarder dans la rue des Artisans et regarder travailler les techniques traditionnelles de spécialistes, dans les petites échoppes multicolores au décor 1930.
Pour y accéder, descendre l’avenue ND de Santé située au nord de la ville, en direction de Malaucène et traverser le petit pont qui enjambe la rivière l’Auzon.